Un petit retour d’expérience pour le choix, configuration et montage d’un Pc fixe pour une utilisation bureautique.

La situation : un ordinateur à problèmes qui date de plus de dix ans

Hélène a un ordinateur fixe de la marque HP, qui pose de nombreux problèmes. Le PC est très lent, nécessite plusieurs minutes au démarrage. Pour lancer une application basique, un navigateur web par exemple, il faut, là encore, compter quelques minutes. Ajoutez à cela une connexion internet terriblement lente de 0.5 M/bits (Hélène habite à Lille à proximité du centre-ville). Bref, du jamais vu. Par ailleurs, des icônes disparaissent et des sessions ne se lancent plus.

Tournant sous Windows 7, cet ordinateur est, pour le moins, vieillissant. Il a été acheté il y a plus de dix ans, avec Windows 7, 2 Go de mémoire vive, une carte graphique NVIDIA et un disque dur de 1 To. Au départ, place aux tests classiques : vérification anti-virus et malware, connexion hardware, applications lancées au démarrage et mise à jour des drivers. J’effectue également plus tests matériels et le résultat est sans appel: Le disque dur est en train de rendre l’âme, tout comme la mémoire vive. Notre ami va donc devoir rejoindre le paradis des ordinateurs, RIP petit ange parti trop tôt.

Pour les problèmes de connexion, je suggère un changement de FAI. Alors qu’elle est actuellement chez SFR en dégroupage partiel, je conseil à Hélène de passer chez Orange en dégroupage total. Cela va ainsi lui permettre d’avoir une connexion utilisable et de faire des économies. De plus, la Fibre d’Orange arrivera à son domicile d’ici 2019. D’ailleurs, si vous-même hésitez entre plusieurs FAI, j’ai tendance à conseiller Orange ou Free. On paye certes plus cher pour l’agrume mais on y gagne souvent en tranquillité d’esprit avec un vrai réseau qui fonctionne. Pour Free ce sera pour les plus bidouilleurs et geek d’entre nous.

La solution : un ordinateur fait sur mesure et transfert des données

Pour ce nouveau PC, étant donné l’utilisation d’Hélène qui reste très basique : du web, des mails, visionnage de films et séries, un peu de YouTube et du replay.  En plus, il faudra rajouter un écran, l’ancien étant très vieux : avec son câble de type DVI-A, il pique littéralement les yeux.

J’ai donc décidé de partir sur la configuration suivante :

Choix-composants-Pc

Grâce à ce nouveau PC, Hélène disposera d’un boîtier compact qui lui permettra de gagner de l’espace dans sa pièce dédiée à l’ordinateur. Côté processeur, nous avons choisi le dernier d’Intel sorti sur le marché. Doté de plus de puissance que nécessaire, cela permettra à cette configuration de durer dans le temps. Les Core I3, 5 et 7 ne sont pas nécessaires pour ce type de configuration, un Pentium suffit. Nous avons incorporé deux disques durs : un SSD sur lequel sera installé l’OS et les applications afin d’offrir la meilleure réactivité possible, et un disque dur dédié au stockage de données. Sur le précédent Pc Hélène disposait de plus de 200 Go à transférer, ce qui lui laissera de la marge si elle souhaite en stocker davantage. Enfin, un écran classique Full HD, Hélène ne faisant ni graphisme, ni retouche photo.

Ajoutez à cela une licence Windows. Il est l’heure de démonter l’ancien disque dur et nous voilà fin prêts à procéder au montage et à la configuration de ce nouvel ordinateur.

Le vice-caché : un disque dur aux abonnés absents

Le montage des composants se passe très bien, le boîtier est relativement bien pensé. Je procédé au cable management afin, que la ventilation du boîtier se déroule sans accrocs et que le PC soit « beau ».  Je ne supporte pas les fils qui pendent que ce soit dans un ordinateur ou dans une pièce à vivre.

montage-PC

L’installation de Windows 10 se déroule sans problème. Je désactive les différents moyens de Microsoft qui permettent de vous suivre à la trace. Le transfert des données se déroule bien. Dans un premier temps, nous transférons sur le SSD afin de gagner un maximum de temps. Une fois fait, nous procédons au démontage du vieux disque dur afin de transférer l’ensemble sur le nouveau. Et là, c’est le drame.
Plus de disque dur.

Avant de hurler et de casser tout ce qui est à proximité j’ai pensé à vérifier dans le BIOS, où il est bien présent. Bonne nouvelle donc ! Pour ceux qui l’ignorent, le BIOS est un petit programme qui fait un ensemble de tests et permet de voir et de faire un certain nombre de choses.
Après plusieurs recherches, il s’agissait en réalité d’un problème tout bête : il n’était pas initialisé. Désormais (ce n’était pas le cas par le passé), les disques durs ne sont plus initialisés ! Et c’est pour cela que le disque dur est invisible. Si cela vous arrive, il vous faudra faire les démarches suivantes :

  • Clic droit sur le bouton démarrer puis gestion du disque
  • Vos disques détectés sont affichés, il vous faudra d’abord l’initialiser, le formater et lui donner une lettre afin de pouvoir y accéder.

Une fois cette petite frayeur passée,j’ai pu transférer les données sur le bon disque et installer l’ensemble des logiciels utilisés par Hélène (anti-virus, navigateur internet, réseau et suite office) et la configuration des adresses mail sur l’application courrier.

Laisser un commentaire

Fermer le menu